Paroisse Carquefou-Suce-sur-Erdre

Quatrième dimanche de Carême 2019

Dans l’encyclique Laudato Si, le pape nous interpelle :

  • §117 : Quand on ne reconnaît pas, dans la réalité même, la valeur d’un pauvre, d’un embryon humain, d’une personne vivant en situation de handicap -pour prendre seulement quelques exemples- on écoutera difficilement les cris de la nature elle-même. Tout est lié. Si l’être humain se déclare autonome par rapport à la réalité et qu’il se pose en dominateur absolu, la base même de son existence s’écroule, parce qu’au lieu de remplir son rôle de collaborateur de Dieu dans l’oeuvre de la Création, l’homme se substitue à Dieu et ainsi finit par provoquer la révolte de la nature.
  • §128 : Nous sommes appelés au travail dès notre création (…) Le travail est une nécessité, il fait partie du sens de la vie sur cette terre, chemin de maturation, de développement humain et de réalisation personnelle.
  • (…) §129 : Pour qu’il continue d’être possible de donner du travail, il est impérieux de promouvoir une économie qui favorise la diversité productive.
  • §157 : (…) le bien commun requiert la paix sociale, c’est-à-dire la stabilité et la sécurité d’un certain ordre, qui ne se réalise pas sans une attention particulière à la justice redistributive, dont la violation génère toujours la violence.

Lors du premier dimanche de Carême, nous avons été invités à reprendre conscience des merveilles de la Création. Lors du deuxième dimanche, nous avons été interpellés pour relever un, deux ou même trois défis : consommer local, réduire nos déchets, ne pas polluer l’eau. Pour le troisième dimanche, nous avons été invités à changer nos comportements quotidiens (plusieurs suggestions étaient faites :
où en sommes-nous ?). Vous pouvez consulter les documents sur le site internet paroissial.

Pour ce quatrième dimanche, à la suite de la fête du Pardon que nous venons de vivre dans notre paroisse, nous sommes invités à reconnaître que nous ne prêtons pas suffisamment attention aux "cris de la nature elle-même", par insouciance, par égoïsme, ou par méconnaissance.
L’encyclique souligne le lien entre les problèmes environnementaux, les questions de justice sociale, de partage des richesses, d’accès au travail pour chacun.
Chacun de nous est appelé à remplir son rôle de collaborateur de Dieu dans l’ oeuvre de la Création ; voici quelques pistes :

  • décider de sortir du modèle consumériste : consommer toujours plus ne rend pas l’homme heureux ! Je peux ainsi décider d’acheter des produits d’occasion lorsque j’ai un besoin - et de donner (par
    exemple à Carquefou Partage) ou vendre les produits que je n’utilise plus pour que d’autres en aient l’usage (défi n°9).
  • décider de limiter au maximum la pollution que j’émets : prendre le vélo ou aller à pied ou en transports en commun à chaque fois que c’est possible ; utiliser des produits qui ne polluent pas l’eau (stop à la Javel, aux perturbateurs endocriniens des cosmétiques et des savons, aux solvants... lorsque des solutions de substitution existent) ; mieux recycler mes déchets et choisir par priorité des produits recyclables - c’est beaucoup moins cher pour la collectivité, et nettement moins polluant ; et bien sûr mettre mes déchets verts au compost  ! (pour mémoire : défis n°5,6 et 2)
  • décider de m’informer (défi n°10) pour éviter de participer à la destruction de la bio-diversité, pour comprendre les enjeux, pour adopter petit à petit les bons réflexes : voici une sélection d’ouvrage ou de sites :
    "Loué Sois-Tu (Laudato Si), sur la sauvegarde de la maison commune", lettre encyclique du souverain pontife François, Ed. Salvator, 2015 ( 3,90 euros )
    Comprendre comment lutter contre la pollution de l’air [1] : et privilégier les produits locaux et de saison ;
    Comment lutter contre la pollution de l’eau [2] : et privilégier les produits bio, n’ayant pas nécessité de produits phyto-sanitaires ou de fertilisants industriels ; fabriquer mes propres produits d’entretien [3] ...

Je continue à noter tous mes petits pas et mes efforts sur un papier, en vue de dimanche prochain.

Et aussi quelques nouvelles recettes dans le document joint .