Paroisse Carquefou-Suce-sur-Erdre

Homélie du dimanche 16 juin 2019

Solennité de la Trinité

Dimanche 16 juin 2019

Chers frères et sœurs, chers amis, souvenez-vous il y a un an à cette même place, j’avais tiré de ma poche un objet qui faisait fureur sur les cours d’école : tout le monde devait en avoir un au risque de passer pour un affreux ringard. Ce petit objet, c’était un handspiner et il était un superbe support pour entrer dans le mystère de la Trinité. Aujourd’hui, tout le monde ou presque a oublié le handspiner mais la Trinité nous rassemble encore. C’est la grande différence entre les choses humaines, marquées par leur volatilité et celles de Dieu qui subsistent et ne passent pas. La Trinité n’est pas un effet de mode ! La Trinité dure d’éternité en éternité…
Le livre des proverbes nous la faisait contempler avant même la création du monde, dans sa diversion transcendante, en décrivant poétiquement l’action créatrice de la Sagesse divine dès les fondations du monde.
Elle nous la faisait aussi admirer jouant « devant Dieu et trouvant ses délices avec les fils des hommes ». Quelle image de Dieu ! Infini, Eternel et si proche comme l’ami avec qui j’aime tant partager des moments d’intimité.
La sagesse dont il est question, les pères de l’Eglise l’ont identifié très vite au Christ Jésus, la Parole par laquelle le Père fait du neuf dans nos vies. Sagesse qui exprime que le monde, la vie ne sont pas insensés, qu’il y a une intelligence aimante qui les anime, que l’homme est digne d’exister et de vivre.
Cette vérité est tellement belle et grande que seule la poésie peut l’exprimer. La poésie qui s’émerveille : qu’est ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme, que tu en prennes souci ? (Ps 8)
C’est bien beau, tout ça me direz-vous, mais c’est facile à dire quand tout va bien. Aussi est-ce un réconfort d’entendre un homme qui connait intimement ce que c’est que la souffrance du corps, de l’esprit et de l’âme, nous dire que sa fierté de croyant, de chrétien, il la met même dans la détresse, même dans sa situation de fragilité et de difficulté car il y trouve toujours la présence de Dieu ; la persévérance dans l’épreuve, sa fidélité est la manifestation de l’amour de Dieu répandu dans nos cœurs (Rm 8). Cet Amour, c’est l’Esprit-Saint qui nous a été donné, l’Esprit qui a tout reçu du Père et du Fils qui nous mènera vers la vérité toute entière : le Christ Jésus, chemin, vérité et vie (Jn 10).